lundi 26 septembre 2016

Rose de Biboun s'offre un nouveau logo !

Pour découvrir mon tout nouveau logo, rien de plus simple me direz-vous, il suffit de regarder ce blog (enfin, si depuis l'article j'ai eu le temps de tout modifier évidemment !)

Mais je vous invite à visionner la toute nouvelle vidéo plutôt....c'est plus amusant !

Cliquez sur l'image ci-dessous (qui n'est pas le nouveau logo, hé, hé, il faut du suspense !)


N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

A bientôt pour d'autres articles !

mercredi 21 septembre 2016

L'Actualité chez Rose de Biboun - Gravure et Papeterie Handmade

Ce mois de septembre 2016 est chargé, comme toute rentrée, et je ne vais pas m'en plaindre !

Depuis quelques mois déjà, j'ai lancé une nouvelle collection de tampons gravés à la main à partir d'illustrations créées par des illustratrices, sur-mesure pour Rose de Biboun, ou pas. Ces tampons sont gravés en série limitée et numéroté. 

Le premier tampon à être entré dans la collection "Je grave les illustratrices" fut La Nana Tropicale by Sonia H Design. Vous pouvez encore le trouver dans mon shop.


Le second a été dessiné par Céline Lamour-Crochet. C'est un Papillon Calligramme que vous pouvez retrouver ici également.


Le troisième a faire son entrée dans ma collection, toujours gravé à la main, est le tampon dessiné exclusivement pour Rose de Biboun par Erika, dont vous avez pu notamment découvrir le travail au travers d'un de ses logos que j'ai gravé en tampon.

Erika a créé les Smorglub, petits personnages attachants qui ne sont pas sans rappeler l'univers fantastique de Tim Burton, notamment.

Elle a créé pour la Collection, le Smorglub Rose de Biboun que voici :


Vous pouvez retrouver ce sympathique personnage dans ma boutique au prix de 20 euros (hors frais).

***

Autre news de ce mois, le tampon "Flamingo Love" au prix exceptionnel de 12 € (tout inclus) gravé en seulement 10 exemplaires. Pour le commander, il vous suffit de m'écrire sur rosedebiboun@gmail.com


***

Toujours dans la gamme des tampons, vous pouvez désormais commander votre tampon prénom directement en boutique grâce à cette fiche préparée pour l'occasion.

Vous avez le choix entre 6 polices typographiques pour le même prix. Toutefois, si la police que vous aimeriez adopter pour le prénom de votre choix n'est pas dans la liste, n'hésitez pas à me contacter.

***

Rose de Biboun crée aussi de la papeterie et vous pouvez évidemment la retrouver dans mon Shop. Cartes pour toutes les occasions mais aussi faire-part sur-mesure, invitations, cartes de remerciements, étiquettes, n'hésitez pas à me transmettre vos envies et projets.



***

Enfin, depuis le début du mois, je participe à un challenge Flow Magazine : le challenge Flowalphabet !

J'ai décidé de mettre en scène des flamants roses en leur faisant prendre la pose des lettres (parfois non), le tout avec humour.


Chaque jour, donc, je dessine mon petit challenge et j'adore ça ! Vous aussi apparemment, vous m'avez même demandé des affiches reprenant l'intégralité de mes dessins, voire des cartes postales....je vais donc réfléchir à cette possibilité.

En attendant si vous voulez les voir, n'hésitez pas à me suivre sur Instagram.

***

Voilà pour le moment, mon actualité. Je continue évidemment la gravure sur-mesure et travaille (déjà....quoique je suis un peu en retard!) sur les créations de Noël !

lundi 19 septembre 2016

Tampons gravés à la main - Crus de café pour Le Mangaro (Agde - 34)

Dans mon atelier, les demandes de gravure se suivent mais ne se ressemblent pas. C'est un métier bien passionnant et où l'ennui n'a pas sa place, c'est certain !

Dernièrement, à la demande d'une Amie qui a une bien jolie boutique de thé, café, chocolats dans ma ville, j'ai réalisé plusieurs tampons.

Cette Amie tient Le Mangaro un petit palais de gourmandise, autant pour les becs sucrés que salés. On y trouve des chocolats, des friandises (dragées, caramels, guimauves, etc), du thé et des infusions, du café en capsule ou en grain à moudre, de jolies boîtes, des tasses, des cadeaux en tous genres mais aussi du vin, des confitures et tapenades, etc.

Le tout est sélectionné avec soin et dans un souci de proposer des produits locaux. Le "grand Sud" pour certains (comme les nougats) mais aussi le sud plus proche lorsqu'il s'agit des chocolats (la chocolaterie est à une quarantaine de kilomètres par exemple).

Et cerise sur le gâteau (enfin, plutôt Polissons sur la Tapenade ^^), on peut s'y asseoir est prendre un bon café, un succulent thé ou un délicieux chocolat maison (testé et approuvé) !

Mais revenons à nos tampons.

Le Mangaro, donc, vend du café en grains, sélectionné par un torréfacteur biterrois. Conditionnés au magasin dans des sachets kraft hermétiques, les grains sont issus de différents crus.


Afin de mieux les différencier et dans un souci du détail artisanal, Le Mangaro a fait appel à mes dix doigts pour que je grave ces noms de crus.



Vietnam, Mokawa, Pérou, Guatemala...j'ai voyagé en gravant ces tampons !


Afin que les sachets krafts soient parfaitement tamponnés, j'ai également créé, à la demande de la cliente, deux cadres au nom de la boutique et mentionnant le mot "café". Deux parce qu'il y a deux tailles de sachets.


Comme vous pouvez le constater, chaque tampon est monté sur un socle de plexiglas. Moins "noble" que le bois, le plexi a cependant l'avantage indéniable de permettre de voir où l'on tamponne les motifs et les mots.


En l'occurrence, il s'agit d'imprimer les noms des crus à l'intérieur des cadres, lesquels cadres ne peuvent être tamponnés penchés ou débordant des sachets-supports.

Crédit photo : Le Mangaro

Le rendu permet d'avoir quelque chose de "naturel", artisanal et élégant. Les grains de café comme le café moulu se glissent dans ces sachets estampillés de leurs noms, permettant ainsi de les reconnaître aisément.

Crédit Photo - Le Mangaro

***
Pour en savoir plus sur cette si jolie boutique, vous pouvez cliquer ICI, mais également LA. Et pour plus de renseignements, n'hésitez pas à écrire à contact@lemangaro.fr

Et pour ce qui est de la gravure sur-mesure de tampons, je suis joignable sur rosedebiboun@gmail.com.

Nota : le changement de police de caractères de cet article est totalement indépendant de ma volonté. Veuillez m'en excuser toutefois.

mardi 13 septembre 2016

Tampons gravés à la main sur-mesure - la commande "noire" de l'année

Le titre peut surprendre...je m'explique. J'ai constaté, depuis que je grave (et même depuis que je crée de la papeterie) que j'ai UNE commande dans l'année qui ne va pas comme je voudrais. La cliente n'est généralement pas en cause (en tous cas pas pour celle dont je vais vous parler), mais un diablotin doit surveiller chacun de mes gestes et porter la poisse au bon déroulement de la commande...

Cette fois-ci, il s'agit d'une commande de tampons sur-mesure. Un gros challenge pour moi, que j'ai accepté de réaliser, puisqu'il y a plein de petites lettres, des typographies délicates, bref, du détail et de la minutie au programme.

La commande compte trois tampons et est destinée à la créatrice de Grain de Vent.


Je commence par les 2 plus petits, un moulin à vent et un tout petit logo.


Il me faut faire preuve de précision et de minutie. Je respire à peine pour les peaufiner (des fois qu'en inspirant, ma gouge se décale d'un millième de millimètre et me fasse sauter un bout de gomme...).


Je suis plutôt satisfaite du résultat, une fois montés sur leur socle de bois, ils deviennent des petits objets d'impression délicats mais pratiques.


J'en viens ensuite à graver le plus gros des tampons. Il doit mentionner le nom de la créatrice, ses "qualifications" ainsi que son site web. Une sorte de carte de visite tamponnable.

Petites lettres, petits points sur les i, petit motif, ligne droite....tout est "compliqué" et il faut bien commencer par quelque chose. Alors je grave....

...et en cours de route, je ne peux m'empêcher de tester l'impression, même si je n'ai pas entièrement gravé le tampon.

Et OH SURPRISE (mauvaise, la surprise), le point sur le i de Grain a disparu, probablement balayé malencontreusement par un petit doigt qui trainait par là alors que je gravais d'autres lettres.

Je tente de réparer la bévue, découpe, colle...sans grande conviction, et grave le reste....


Il faut bien le dire, le tampon est moche....même s'il est surtout utile et qu'une fois collé sur son socle, on ne peut y voir que du feu...je trouve que c'est pas bien joli et vraiment pas pro du tout !


Et puis une nouvelle mésaventure avec ce tampon achève de me convaincre de recommencer... en vérifiant l'impression, je me rends compte que la barre d'un "p" de "papeterie" s'est sauvée dans la bataille....

GROUMPF !

Je re-grave donc le tampon, prenant garde à ne pas effleurer les points sur les i, renforçant la base des barres des "p", usant de ma loupe et du mode "apnée" plus souvent que d'habitude (et croisant les doigts mentalement pour y arriver et ne pas avoir à le recommencer une troisième fois -car ça m'est arrivé, si si !- ).


Enfin le voici, le voilà !


Je peaufine délicatement après la première impression et je finalise en montant le tampon sur son socle de bois.


Les tranches du socle sont même estampillées de mon nom, de la mention "sur-mesure" et de "fait-main".


La commande est enfin prête ! Si vous vous dites que sur le socle c'est pas super net et que, finalement, la gravure n'a pas été aussi bien réalisée que ça, c'est surtout parce que l'encre a tendance à "baver" un peu avec les fibres du bois. La netteté d'impression est plus flagrante sur papier.



Comme j'ai gravé un tampon "pour rien", je décide de le recycler....et d'en découper les mentions qui restent tamponnables et utilisables pour la créatrice.

Ainsi, je découpe le moulin a vent, qui sera plus grand que celui commandé. 


Et je monte aussi la mention écrite (avec la lettre "p" un peu amputée, bien que légèrement visible à l'impression tout de même), ça peut toujours servir !


Et le tout est précautionneusement empaqueté de papier bulle, papier de soie et pochette kraft, glissé dans une enveloppe bulle et enfin posté en lettre suivie à sa destinataire.


Quelle n'est pas ma déception (et ma colère !) lorsqu'elle m'avertit avoir enfin reçu sa commande, mais que deux des tampons ont été malmenés durant le transport (l'enveloppe ne laisse rien transparaître mais je pense qu'elle a subi un gros choc avec un carton plus lourd).


Le "G" se retrouve amputé d'un morceau, tout comme le moulin qui se retrouve avec une aile ouverte....

Je propose donc immédiatement de re-graver les tampons (à mes frais) et de les poster (avec un surcroît d'emballage cette fois !).


Ils arriveront sains et saufs, en parfait état d'utilisation !

                          

 ***               

J'étudie de nouveaux modes d'empaquetage de mes tampons ainsi que d'autres possibilités d'envois afin que cette dernière mésaventure reste unique...

...quant aux challenges de ce type, cela ne m'a pas refroidie puisque j'ai gravé dernièrement des lettres toujours aussi petites ! Mais là, je vous le montrerai dans un prochain article !

vendredi 9 septembre 2016

Anniversaire - thème Léopard ! Des invitations Groaaaar !

Vous l'aurez constaté au fil de ce blog, je fais beaucoup de gravure de tampons et moins de papeterie. Pourtant c'est une facette de mon métier que j'adore (et c'est d'ailleurs par elle que j'en suis venue à la gravure), d'autant que l'on me demande systématiquement (ou presque) du sur-mesure.

Il était question, pour cette commande, d'invitations d'anniversaire pour une fillette qui allait avoir 8 ans. Romane, c'est son prénom, est fan des léopards et souhaitait que cela transparaisse dans l'invitation que j'allais créer. C'est aussi une petite fille très girly, qui adore le rose et les paillettes....le challenge ne peut que me plaire, ah ah ah !

***

Tout d'abord se pose la question du léopard. Je n'ai qu'une perforatrice "chat", ça va pas coller.

Et quand on grave des tampons, l'avantage c'est qu'on peut se créer LE tampon qui va avec le thème ! Banco, je grave donc un tampon motif "taches de léopard" !


Après quelques prototypes (fond de carte orange, embossage de feuillages tropicaux ou non, paillettes ou pas de paillettes), l'invitation prend forme.

Trois pastilles jaunes tamponnées de taches de léopard viennent percer dans la jungle orange.


La plus grand porte le mot "invitation" tandis que la plus petite s'estampille du chiffre 8. Le rond intermédiaire reste simplement taché.


Différents glitter tapes viennent embellir ma création : rose, orange, argent. Tous traversent les branchages et feuilles tropicaux.



Enfin, le prénom de la princesse du jour signe chaque invitation qui sera ensuite glissée dans une enveloppe au papier irisé.


 Et voilà de jolies invitations d'anniversaire pour fille sur le thème du Léopard !



***

Pour d'autres thématiques, je vous invite à découvrir ou re-découvrir les invitations d'anniversaire réalisées sur les thèmes suivants:

- chantier, travaux publics c'est ici
- ferme et tracteur, c'est par là

J'ai également créé de nombreuses cartes d'anniversaire que vous pouvez retrouver ici, pour une personne de 90 ans et un enfant de 11 ans, dans cet article, ou même celui-ci.

Et pour trouver des cartes (d'anniversaire ou pas d'ailleurs), vous avez également la rubrique "Carterie" de mon Shop !

mercredi 7 septembre 2016

C'est la rentrée à l'atelier, on s'organise ! Chez vous aussi...

Après une fermeture estivale bien méritée, l'Atelier a rouvert ses portes ! L'agenda et le planning sont déjà bien remplis, le carnet de commandes aussi, et si vous souhaitez rapidement un tampon personnalisé, n'hésitez pas trop longtemps, il n'y aura bientôt plus de place !

***

Et sinon, la rentrée, c'est le moment de ranger, d'organiser, trier, jeter, changer son espace, que sais-je !

Je vous propose de customiser vos rangements comme ici avec cet organiseur de bureau ou en vous créant le plumier de vos rêves grâce à la technique super fastoche du Decopatch.


Pour une rentrée plein de peps et de couleurs, choisissez aussi de décorer vos stylos les plus basiques, grâce à ma technique dévoilée dans cet article.

Pensez aussi à alléger votre plan de travail en suspendant vos rangements. Pour cela, rien de plus simple ! Suivez mon tutoriel "boîte à suspendre".


Classez petits et grands papiers dans des pochettes colorées que vous aurez vous-même réalisées grâce à l'origami.

Tout ça, vous pouvez le créer vous-même !

***

Maintenant, je peux également participer à votre désir d'organisation, de planification, etc.

Les tampons "prénoms" gravés à la main et sur-mesure, peuvent servir à plein de choses : tamponner les cahiers de classe, customiser les étiquettes des livres, créer des marque-page et même, MÊME...marquer les vêtements de votre enfant (à l'aide d'une encre spécifique pour tissu).


Si vous êtes institutrice, instituteur, ou que vous connaissez des instits dans votre entourage, je propose également des Kits (à venir en boutique, mais dès à présent disponibles à la commande sur-mesure).

Un premier Kit permet de créer soi-même des bons points pour les élèves, d'avoir des images quasi exclusives et de disposer d'un tampon à son prénom de maîtresse ou de maître.

Un second Kit sera composé de smileys pour annoter les devoirs des élèves.

Vous pouvez d'ores et déjà en avoir un aperçu dans cet article.

***

Et si vous ne trouvez pas votre bonheur dans mes suggestions, sachez que je répondrai avec grand plaisir à toutes vos demandes sur-mesure, que ce soit pour un projet d'organisation comme la réalisation de votre Bullet Journal (pour en savoir plus, lisez ceci ainsi que ceci), vos créations de cartes inspirantes, vos tampon sur-mesure, vos besoins en origami, etc.

Mon Shop est par-là
Ma Page Facebook ici
Vous pouvez me retrouver sur Instagram pour les coulisses
Et je réponds à vos emails sur rosedebiboun@gmail.com

mardi 16 août 2016

Tampon gravé à la main sur-mesure pour Paper & CY


La créatrice de Paper & CY réalise de la décoration en créant des fleurs en papier, notamment. Tournesols, coquelicots, pâquerettes, passiflore ou trèfles, en magnet, en bouquet, en vase ou en pot, elle crée de délicates fleurs avec des papiers tout légers, imprimés ou non.

Son logo est tout aussi fin et délicat mais ne manque pas d'élégance et de quelques difficultés pour être gravés.


Il est en effet toujours délicat de réaliser des lettres à la gouge (je n'ai toujours pas réussi à graver efficacement et joliment au scalpel !).

Alors évidemment, elles n'auront pas le rendu d'une impression papier sortie d'imprimante....mais c'est le côté artisanal de mon travail, je ne peux maîtriser le geste aussi efficacement que la machine.



Et pour une créatrice qui réalise des oeuvres de ses mains, quoi de plus particulier qu'un tampon totalement unique réalisé, lui aussi, à la main ?

***

Vous souhaitez votre propre tampon sur-mesure ? Contactez-moi sur rosedebiboun@gmail.com

lundi 8 août 2016

Un tampon gravé main pour L'Atelier de Seyline

Je poursuis mon petit bonhomme de chemin dans la gravure de tampons sur-mesure. Chaque demande est une nouveauté, parfois dévoilant de nouveaux challenges.

Vous avez vu ce dessin avec ces toutes petites marques éparpillées ? Et bien je l'ai fait !

Pour L'Atelier de Seyline, un joli tampon logo reprenant ce beau dessin en noir et blanc. 


Du coup, le recto du tampon (le socle en bois), comme son verso (la gomme gravée et encrée de noir) sont vraiment jolis ! On dirait une sculpture.



Un bel objet d'impression, créé sur-mesure, gravé à la main et totalement unique.






L'Atelier de Seyline m'a contacté par le biais de ma page Facebook, mais vous pouvez également le faire par mail (rosedebiboun@gmail.com), en messagerie privée d'Instagram ou le formulaire de demande de mon blog.

jeudi 28 juillet 2016

{DIY} Le challenge Castorama & 18h39 - A votre tour, créez votre suspension florale en bateau origami !

Je vous la dévoilais dans ce précédent article, vous pourrez désormais la réaliser à votre tour !

Avant toute chose, je tiens à remercier ici mes différents "partenaires" :

- Mon Chéri pour ses conseils, son aide, ses outils, nos échanges jusque tard dans la nuit pour démêler les difficultés techniques de mon "usine à gaz", son soutien, etc.



- Les Fleurs Rebelles pour m'avoir lancé ce défi, je me suis vraiment régalée à créer quelque chose qui n'existait pas !

- Castorama & l'équipe de 18h39 pour la box, son contenu et cette folle idée de devoir réaliser des "trucs" foufous 

- L'Agence C'est dit, c'est écrit, et notamment Julie Lucas, mon interlocutrice, pour sa confiance et nos échanges.

Ceci dit, rentrons dans le vif du sujet. 


***
Ce dont on a besoin : (tout n'est pas sur la photo parce qu'évidemment, on se rend compte qu'on a besoin d'un tournevis plat d'une certaine dimension au milieu du "chantier" !)

De la box j'ai utilisé : Les gants, le transplantoir, le câble d'acier, un cosse coeur, les 2 serre-câbles, la carte "A deux c'est mieux" (ah ah ah ).


J'ai acheté en supplément:

- Une plaque de plexi de 50 x 50 cm et 0,5 cm d'épaisseur minimum
- 5 pots de fleurs (en réalité des photophores en soldes chez Gifi)
- 12 serre-câbles "vélo" (les mêmes que ceux de la box)
- 1 pied de lit en métal, tubulaire et creux d'environ 25 cm de hauteur.


Vous aurez également besoin de:

- de terreau pour les plantations
- d'un feutre indélébile (pour marquer le plexi)
- d'une perceuse avec une mèche pour percer le plexi
- d'une scie à métaux (ou d'une Dremel avec disque pour scier)
- d'une scie cloche (pour ma part diamètre 6,8 cm pour que mes petits pots rentrent suffisamment)
- de scotch épais
- d'une règle et/ou d'une équerre
- d'un tournevis à tête plate (pour les serre-câble)
- d'une clé pour visser les boulons
- d'une lime ou de papier de verre
- d'un niveau à bulle (pas indispensable mais peut servir)
- des vis (et chevilles éventuellement) pour la fixation dans le mur.

et puis bien sûr

- d'enthousiasme
- de créativité
- de faire des schémas (si les miens ne vous paraissent pas assez clairs)
- d'huile de coude. 



***

Etape 1 : S'occuper du plexi.

Nota : je ne suis pas dessinatrice industrielle ... mes petits croquis sont faits à main-levée pour plus de facilité.

Il faut découper la planche de plexi en 2 morceaux. Chaque étagère de la suspension fera 25 cm de large.



(Nota : oui, c'est pas sérieux ni très safe de bricoler en tongs, je vous l'accorde...oups! )

La planche 1 (celle du haut) fera 50 cm de long.
La planche 2 (celle du bas) fera 30 cm de long.

Le plexiglas est vendu avec des couches de plastique de protection au recto comme au verso. Je vous invite à conserver ces couches jusqu'au dernier moment. Elles protègent des rayures (enfin, n'allez tout de même pas griffer volontairement la surface avec un outil contondant) et vous permettent de marquer vos mesures au feutre indélébile.

Si vous faites vos découpes vous mêmes (parce qu'il est aussi possible de demander en magasin de bricolage, mais c'est payant), pensez à conserver, sur le devant de votre suspension, les bords coupés "industriellement", c'est plus propre et plus joli.


Avec la perceuse et la mèche adaptée, percez des trous à 1 cm du bord (minimum) pour les trous A, B, C, D, J, K, L et M.


Les trous F, G, H et I sont percés à 10 cm de chaque bord-largeur et à environ 4,5 cm du bord-longueur.

Le trou E est centré par rapport aux trous H et I.

On passe ensuite à la scie cloche qui va vous permettre de percer les emplacements pour les pots.

Pour ce faire, il faut mesurer les intervalles. 

Sur la planche A j'ai mis 3 pots, il va donc y avoir 7 intervalles sur une longueur de 50 cm.

Ma scie cloche mesurant 6,8 cm (donc 7 cm pour ne pas trop se compliquer la vie), je vais avoir 7 intervalles de 7 cm (7x7 = 49...révisions de CE2).

On trace un trait au centre de la planche, dans le sens de la longueur et on marque. Et on "scie-cloche". On fait de même pour la planche B.


Finalisez vos planches de plexi en limant ou en passant du papier de verre sur les découpes, que ce soit les bordures ou les cercles découpés à la scie cloche.

On en a terminé pour le moment avec les planches de plexi, on passe à l'étape suivante.

***
Etape 2 : S'occuper de la fixation de la suspension.

Pour suspendre ma création bateau origami, j'ai opté pour un pied de lit en métal, tubulaire et long d'environ 25 cm (la profondeur de la suspension).

Il convient de percer 2 paires de trous qui permettront de passer les câbles tenant la suspension.


N et N' sont face à face, tout comme O et O' .

Le pied de lit doit être percé à son extrémité. Le mieux étant d'en acheter un avec un trou. Le mien est en deux parties, un tube métallique et un embout troué en plastique noir.


***

Etape 3 : Mesurer et couper les longueurs de câble les plus "simples".

Bon, alors je ne vous le cache pas, c'est pas l'étape la plus sympa.

Il vaut mieux faire un schéma et réfléchir aux mesures...parce que partir de la bobine de 10 m de câble en se disant "on fera au fur et à mesure", on a testé...C'est pas une bonne idée !


Petit rappel de ce qu'on est en train de créer avec ce schéma 3D griffonné vite fait... du câble, il n'y en a pas que devant la suspension...il faut penser à accrocher le fond aussi !


Je vous propose mes mesures approximatives. A vous ensuite de les gérer avec les serre-câbles et le niveau à bulle.

Pour les longueurs les plus simples

Entre la planche 1 et la planche 2 on relie (je remets ici mon petit dessin pour plus de facilité) :



> A à J = environ 25 cm de câble (coupez plus pour intégrer le serre câble).
> C à K = environ 25 cm de câble.
> F à G en passant par les trous N et N' = environ 60 cm de câble.
> H à I en passant par les trous O et O' = environ 60 cm de câble.

Pour couper du câble, plusieurs possibilités:

- entourez la section à couper avec du scotch épais, et sciez à la scie à métaux.
- munissez vous de la Dremel et de la tête disqueuse (et de protections pour les yeux).


Une fois que vous avez coupé ces sections "simples", vous les faites passer dans les trous concernés et vous bloquez chaque extrémité avec un serre-câble "vélo".


C'est là que vous aurez besoin d'un tournevis à tête plate.



Et les longueurs plus compliquées me direz-vous ? Et bien on a besoin de passer à l'étape suivante pour les travailler !

***

Etape 4 : Créer la "boucle" qui permettra de réaliser les plis du bateau origami.

Je vous rappelle que nous ne créons pas une "simple suspension"...sinon à ce stade, elle serait déjà quasiment terminée, il vous suffit de mettre des longueurs simples sur le devant de la suspension (reliant les trous B à L et D à M). Il n'est donc pas utile d'avoir le trou E.

De mon côté, j'ai souhaité réaliser une suspension qui rappelle le bateau origami (un peu comme celui que l'on voit en tampon que j'ai gravé à la main dans cet article). Et pour cela, il faut que l'on puisse imaginer les plis.

Donc on va créer une boucle, fixée dans le pied de lit, passant par le trou E et venant soutenir les câbles qui relieront la planche 1 et la planche 2 sur le devant (non, non, ce n'est pas une usine à gaz).

Vous avez besoin d'un morceau de câble d'environ 36 cm, d'un cosse coeur, d'un serre-câble plat et d'un serre câble "vélo".


Voilà comment l'histoire se décompose....


Il faut faire passer le câble en boucle autour du cosse coeur et dans le serre-câble plat (pour cette opération, le tournevis plat peut aider à insérer le câble dans le serre-câble, sinon c'est un peu dur pour les doigts).


Une fois le câble dans le serre-câble plat, on repose la petite lamelle trouée par-dessus et on boulonne.

                          

Cette boucle réalisée, il faut faire passer l'autre extrémité du câble dans le trou E de la planche 1. 

Le pied du lit est en principe composé d'une partie métallique et d'un embout plastique troué.

C'est par ce trou qu'il convient de passer l'extrémité du câble de la boucle.


Bloquez provisoirement le câble dans le tube du pied de lit à l'aide d'un serre-câble "vélo", tout en laissant environ 36 cm de câble sortir jusqu'à la boucle que vous avez réalisée avec le cosse-coeur.



***

Etape 5 : Créer les "plis origami" et faire tenir les planches 1 et 2 sur le devant.

Pour mieux comprendre comment cette étape se déroule, voici un petit schéma sur lequel vous voyez ma création de face.



Le point de départ du câble se positionne en trou L (Départ). 


> Placer un serre-câble "vélo" sous la plaque de plexi 2 (B sur le dessin, mais c'est une "erreur" de ma part).

                         

> Avant de passer par le trou B, insérez un serre-câble "vélo". Il va permettre de soutenir le plexi 1.

La longueur de câble à laisser entre L et B est d'environ 25 cm.

> Passer le câble par B, former une boucle, repasser le câble dans B et coincer la boucle ainsi créée par un serre-câble étrier.

                          

> Puis faire passer le câble dans la boucle "cosse-coeur" qui traverse la planche 1 et passe par E. Il y aura environ 25 cm entre B et la boucle.

> Rentrer le câble dans M (environ 20 cm entre la boucle et M).


> Renouveler l'opération pour réaliser une boucle sous M au moyen d'un serre-câble étrier.

> Remonter le fil vers D. Avant de passer dans D, glisser un serre-câble "vélo" serré à environ 25 cm.

> Passer dans D et réaliser la même opération que pour M (boucle et serre câble étrier). 

> Ressortir de D en direction de la boucle "cosse-coeur" (environ 25 cm entre D et cette boucle).


> Faire enfin passer le câble dans le point d'arrivée (en rouge sur le schéma, trou L).

> Pour arrêter le câble (à 20 cm de la boucle cosse-coeur), soit vous avez un serre-câble "vélo" en supplément (le nôtre ne marchait pas), soit vous refaites une boucle avec un serre-câble étrier.

Et voilà le résultat ! Evidemment, à ce stade, ça n'a l'air de ...rien.



C'est maintenant que 2 mains supplémentaires ne seront pas de trop. Il va vous falloir tenir toute l'installation, "jouer" avec le niveau à bulle et gérer la longueur du câble passant dans le pied de lit pour équilibrer la suspension.


Etape 6 : Réaliser les jolies plantations.

Munissez vous de gants et d'un transplantoir et rempotez les plantes que vous aurez soit achetées, soit bouturées (comme moi) dans le bon mélange de terre/terreau, etc.

                                   

Pour ma création, j'ai eu besoin de 5 pots, mais vous pouvez faire autrement.
 

***

Etape 6 : Fixer sa suspension végétale bateau origami.

Deux trous dans le mur, des chevilles adaptées à votre mur ...


On visse, on fixe et on ré-étudie l'équilibre de la suspension. Et maintenant on enlève les couches de plastique protecteur de chaque plaque de plexi !


On installe les jolies plantations ...


...et on admire le résultat ! (bon, oui, je suis super contente de ce que ça rend !)


Résultat qui n'est pas très loin de mon petit dessin de départ, issu d'un cerveau créatif parfois un peu brumeux !...


***

Alors, vous allez tenter l'aventure ou pas ? Si vous avez d'autres idées, si vous avez participé au défi 18h39 avec cette box, n'hésitez pas à me le dire en commentaire, je serai ravie de découvrir vos créations !

Pour ma part j'envisage de déposer le brevet de ma création (ben quoi, j'ai cherché une étagère bateau origami et rien n'est ressorti de vraiment probant...)... un designer intéressé ?

Si vous avez des questions complémentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre.

A bientôt pour d'autres aventures...