mardi 13 septembre 2016

Tampons gravés à la main sur-mesure - la commande "noire" de l'année

Le titre peut surprendre...je m'explique. J'ai constaté, depuis que je grave (et même depuis que je crée de la papeterie) que j'ai UNE commande dans l'année qui ne va pas comme je voudrais. La cliente n'est généralement pas en cause (en tous cas pas pour celle dont je vais vous parler), mais un diablotin doit surveiller chacun de mes gestes et porter la poisse au bon déroulement de la commande...

Cette fois-ci, il s'agit d'une commande de tampons sur-mesure. Un gros challenge pour moi, que j'ai accepté de réaliser, puisqu'il y a plein de petites lettres, des typographies délicates, bref, du détail et de la minutie au programme.

La commande compte trois tampons et est destinée à la créatrice de Grain de Vent.


Je commence par les 2 plus petits, un moulin à vent et un tout petit logo.


Il me faut faire preuve de précision et de minutie. Je respire à peine pour les peaufiner (des fois qu'en inspirant, ma gouge se décale d'un millième de millimètre et me fasse sauter un bout de gomme...).


Je suis plutôt satisfaite du résultat, une fois montés sur leur socle de bois, ils deviennent des petits objets d'impression délicats mais pratiques.


J'en viens ensuite à graver le plus gros des tampons. Il doit mentionner le nom de la créatrice, ses "qualifications" ainsi que son site web. Une sorte de carte de visite tamponnable.

Petites lettres, petits points sur les i, petit motif, ligne droite....tout est "compliqué" et il faut bien commencer par quelque chose. Alors je grave....

...et en cours de route, je ne peux m'empêcher de tester l'impression, même si je n'ai pas entièrement gravé le tampon.

Et OH SURPRISE (mauvaise, la surprise), le point sur le i de Grain a disparu, probablement balayé malencontreusement par un petit doigt qui trainait par là alors que je gravais d'autres lettres.

Je tente de réparer la bévue, découpe, colle...sans grande conviction, et grave le reste....


Il faut bien le dire, le tampon est moche....même s'il est surtout utile et qu'une fois collé sur son socle, on ne peut y voir que du feu...je trouve que c'est pas bien joli et vraiment pas pro du tout !


Et puis une nouvelle mésaventure avec ce tampon achève de me convaincre de recommencer... en vérifiant l'impression, je me rends compte que la barre d'un "p" de "papeterie" s'est sauvée dans la bataille....

GROUMPF !

Je re-grave donc le tampon, prenant garde à ne pas effleurer les points sur les i, renforçant la base des barres des "p", usant de ma loupe et du mode "apnée" plus souvent que d'habitude (et croisant les doigts mentalement pour y arriver et ne pas avoir à le recommencer une troisième fois -car ça m'est arrivé, si si !- ).


Enfin le voici, le voilà !


Je peaufine délicatement après la première impression et je finalise en montant le tampon sur son socle de bois.


Les tranches du socle sont même estampillées de mon nom, de la mention "sur-mesure" et de "fait-main".


La commande est enfin prête ! Si vous vous dites que sur le socle c'est pas super net et que, finalement, la gravure n'a pas été aussi bien réalisée que ça, c'est surtout parce que l'encre a tendance à "baver" un peu avec les fibres du bois. La netteté d'impression est plus flagrante sur papier.



Comme j'ai gravé un tampon "pour rien", je décide de le recycler....et d'en découper les mentions qui restent tamponnables et utilisables pour la créatrice.

Ainsi, je découpe le moulin a vent, qui sera plus grand que celui commandé. 


Et je monte aussi la mention écrite (avec la lettre "p" un peu amputée, bien que légèrement visible à l'impression tout de même), ça peut toujours servir !


Et le tout est précautionneusement empaqueté de papier bulle, papier de soie et pochette kraft, glissé dans une enveloppe bulle et enfin posté en lettre suivie à sa destinataire.


Quelle n'est pas ma déception (et ma colère !) lorsqu'elle m'avertit avoir enfin reçu sa commande, mais que deux des tampons ont été malmenés durant le transport (l'enveloppe ne laisse rien transparaître mais je pense qu'elle a subi un gros choc avec un carton plus lourd).


Le "G" se retrouve amputé d'un morceau, tout comme le moulin qui se retrouve avec une aile ouverte....

Je propose donc immédiatement de re-graver les tampons (à mes frais) et de les poster (avec un surcroît d'emballage cette fois !).


Ils arriveront sains et saufs, en parfait état d'utilisation !

                          

 ***               

J'étudie de nouveaux modes d'empaquetage de mes tampons ainsi que d'autres possibilités d'envois afin que cette dernière mésaventure reste unique...

...quant aux challenges de ce type, cela ne m'a pas refroidie puisque j'ai gravé dernièrement des lettres toujours aussi petites ! Mais là, je vous le montrerai dans un prochain article !