lundi 25 mai 2015

J'ai testé Custom By Me de DMC

J'ai été sollicitée par Creavea pour tester un tout nouveau produit : Custom By Me de DMC.

Vous allez me dire que ça n'a rien à voir avec ma "ligne éditoriale", très axée sur la gravure de tampons et la papeterie. Toutefois, j'ai eu envie de tester cette nouvelle façon de broder parce que je suis avant tout une créative et que j'aime toucher à tout (et puis, je l'avoue, je sais broder, alors j'avais envie de voir ce qu'il en était réellement).




L'idée principale est de donner à tout le monde la possibilité de broder, mais pas seulement ! Il est désormais à la portée de toutes et tous de customiser facilement ses supports tissus. Un T Shirt, un sac, une trousse, un pantalon, que sais-je ?!

Avec la fête des mères qui se profile, la salve des cadeaux aux maîtresses, atsem et nounous à trouver, et pourquoi pas l'envie de se créer un joli sac pour la plage, les kits Custom By Me sont PAR-FAITS !

***

Que nous annonce DMC avec ces nouveaux produits ?

Avec Custom By Me, les promesses sont les suivantes :

- c'est facile, 
- c'est magique, 
- c'est rapide, 
- c'est ludique,
- c'est pas cher.

Je vous dévoile tout au long de cet article si chaque promesse est tenue.

La gamme comporte tout un assortiments de fils à broder (couleurs unies, fluos ou même métallisées à partir de 2,75€), des planches de motifs à reporter sur vos textiles (24 planches de motifs variés au prix modique de 6,90€), mais également des supports textiles (sacs à mains, sacs de sport, etc) et du petit matériel de couture pour celles qui n'auraient rien à la maison (aiguilles, ciseaux).

***

Je customise mon support textile, comment ça se passe ?

J'ai testé pour vous la planche "magique" City Café de Paris ainsi que deux types de fils : un uni jaune et un métallisé bleu.

J'ai décidé de broder un des motifs de la planche sur un tote-bag noir de la marque Rayher (3,70€ le sac).

Petit conseil, rajoutez un dé à coudre à la liste des éléments à avoir sous la main, notamment si votre support textile est épais.

Un livret accompagnant les produits vous permet de vous donner des idées de customisation textile et vous indique en quelques étapes la marche à suivre.

     
L'idée est ultra simple et innovante : vous découpez le motif souhaité, vous le décollez de son support et le collez sur le tissu de votre choix.


                                        

 > C'est rapidesimple et efficace : on ne se casse plus la tête avec les grilles de broderie à reporter, la toile "tire-fil" à coudre grossièrement sur le tissu, les points à compter, etc.



Petit conseil : lavez préalablement votre support textile. S'ils sont neufs, ils sont "enduits" d'un apprêt qui peut gêner la bonne tenue des points de couture.


Pour une fois, point de rose dans ma composition, mais un jaune bien lumineux et un joli fil bleu métallisé. Si le premier est 100% coton, le second est composé d'acrylique et de nylon. Il est donc un peu plus "raide" et surtout, il faudra veiller à éviter de le chauffer au fer à repasser.


                                  

Pour coudre votre motif, il vous faudra couper une longueur raisonnable de fil et y faire un noeud à son extrémité.


                                       

Petit Conseil : Attention, veillez à ne pas coudre les deux épaisseurs de votre support textile. Sac ou TShirt, ne brodez qu'un seul pan de tissu.

                                        

> Oui c'est facile de broder mais...

S'il "suffit" de suivre le motif dessiné sur la toile collée sur le tissu (que ce soit des pointillés ou des croix), je vous conseille toutefois d'adopter un point avant ou un point arrière - pour les pointillés - et un point de croix toujours identique (toujours dans le même sens, c'est plus joli).


Petit Conseil : ne tirez pas trop sur le fil, ne serrez pas vos points. Il faut une couture équilibrée, ni trop lâche, ni trop serrée, de façon à ce que le tissu ne fronce pas.

Une fois le motif intégralement cousu (il vous a fallu couper plusieurs longueurs de fil, les nouer à chaque fois et les arrêter aussi par un noeud à chaque fin de longueur), vous allez passer votre support textile sous l'eau.


                                        

> C'est magique ! Le motif a été imprimé sur une feuille hydrosoluble. Elle fond donc comme par magie sous l'eau et disparaît peu à peu, ne laissant que le motif que vous avez cousu.

Petit conseil: Veillez à frotter délicatement sous les points de fil, parce que, là, le feuilee hydrosoluble a besoin d'un petit coup de main pour disparaître.


Il faut donc patienter avant de l'offrir, de le porter, de le remplir et de l'utiliser....votre création textile brodée de vos mains doit sécher !


Un petit coup de fer à repasser plus tard (uniquement sur l'envers et avec un tissu protecteur entre les fils et le fer), voilà mon tote-bag customisé et brodé prêt à partir en promenade !


Oups, certains points de fil métallisé se sont distendus....en tirant un peu sur le tissu on les remet en place.

                           
 (Trousses Creacoton et Lulufactory)

***

Les promesses ont-elles été tenues ?

DMC annonce un processus "révolutionnaire", j'en conviens...c'est idéal pour celles et ceux qui veulent s'y mettre sans dépenser une fortune et surtout sans se prendre la tête entre les mains au moment de reporter un motif d'une grille papier à un tissu !

C'est facile.

Oui c'est simple à réaliser, même si on n'a aucune notion de couture. Ce sera juste un peu plus long mais si l'envie est là, le reste suivra.

Selon le support choisi, il faut forcer un peu plus sur l'aiguille. Ainsi, mon tote-bag est plus épais qu'un simple t-shirt et l'aide du dé à coudre n'est pas de trop.


C'est magique.

Collez, cousez, mouillez, c'est prêt ! Effectivement, c'est magique.

C'est rapide.

Ce sera certainement plus rapide que de broder "à l'ancienne", mais il faut tout de même prendre le temps et, selon le motif choisi, il faut compter quelques heures (on peut également laisser son ouvrage de côté et le reprendre devant la télé ou pendant une pause).

Ne laissez cependant pas votre ouvrage plusieurs mois de côté, la feuille magique ayant tendance à se décoller au bout de quelques jours. La broderie s'avère alors plus compliquée.

C'est ludique.

C'est amusant et ça l'est d'autant plus qu'à la fin, on peut dire "c'est moi qui l'ai fait" ! Idéal pour un cadeau de fin d'année aux maîtresse ou pour réaliser des petits TShirts sympas pour des anniversaires.

Et si l'envie vous prend d'aller plus loin, vous pouvez également y ajouter des jolies perles !

C'est pas cher.

Le coût des éléments reste vraiment raisonnable quand on compare avec un kit de broderie traditionnelle complet (comprenant une grille, tous les fils et le support).





***

Alors tentés ? Est-ce que ça vous donne envie de tester à votre tour ? Vous customiseriez quoi ?

Allez faire un tour par là et n'hésitez pas à choisir ! Et si vous ne voulez pas vous mettre à la broderie, pensez à un cadeau que vous pourriez faire à une créative en herbe en lui offrant tout un kit !

mardi 19 mai 2015

Test Produit et DIY Fête des Mères : Créez une bague et une broche en origami brodé de perles.


Avec la Fête des Mères qui se profile à l'horizon, mais également la saison des mariages qui s'ouvre, la fin d'année scolaire et ses recherches de cadeaux aux maîtresses/atsem/nounous ou même les anniversaires ici et là, on a des envies de fait-main, de créations originales et il faut rester lucide : il faut s'y prendre à l'avance.

Je vous propose dans ce billet, en partenariat avec Creavea, de réaliser de vos 10 doigts, une sublime bague ainsi que la broche assortie. Ces deux bijoux rejoindront dans un prochain billet le collier et les boucles d'oreilles que j'envisage de vous dévoiler également.

Ainsi, vous pourrez créer une parure complète, idéale pour une tenue de mariée, une maman à combler ou une maîtresse à gâter !

***

Comment ai-je eu ces idées ?

Creavea m'a demandé de tester des produits de la marque  JLB Production (mon avis sur ces produits tout au long de l'article et en fin de billet). J'ai eu à choisir des perles de rocaille ainsi que des supports à bijoux. 

Ne pouvant me restreindre à "enfiler des perles", j'ai donc souhaité mêler à ce test et à mon tutoriel, des pliages en origami.

Je teste donc également une bombe de vernis marin afin d'imperméabiliser et de renforcer mes pliages.

***

Pour m'accompagner et réaliser à votre tour ces bijoux, il vous faudra: 




> 5 coeurs en origami selon le tutoriel présenté dans ce billet. 1 coeur de "grande" taille (bandelette de 9 x 4 cm) et 4 coeurs de taille "moyenne" (bandelette de 3 x 7,5 cm). 

> une bombe de vernis marin.

> des perles de rocailles aux coloris assortis à vos coeurs en origami (j'ai, pour ma part, choisi deux roses irisés ainsi que de jolies perles blanc nacré).


>  un support pour broche (ils sont vendus par deux).

> des tiges métalliques.

> des tiges de bois (type cure-dent ou pique à brochettes).

> du fil (si possible assorti aux coloris choisis), une aiguille (très fine) et un dé à coudre.

> une paire de ciseaux, une pince coupante et une pince à bec long.

> de la colle tout support (ici colle vinylique) et un peu de patafix.

(sur ma photo il y a également du fil "de pêche" mais je n'ai pas eu à l'utiliser sur ce tutoriel).

Petit conseil : quelle que soit la couleur du métal que vous aimez (or, argent ou cuivre) choisissez tous vos supports et tiges du même coloris pour que vos bijoux soient uniformes et donc plus jolis.

***

Etape commune à la bague comme à la broche:  Préparer vos coeurs en origami.

Une fois que vos pliages sont créés, collez chaque coeur au bout d'un cure-dent à l'aide d'une minuscule boule de patafix.



Vous pouvez aussi les coller sur une même pique à brochette en les espaçant pour qu'ils ne se chevauchent pas.

Prenez un morceau de carton sur lequel déposer vos "brochettes" de coeurs, la bombe de vernis marin et installez vous dans un endroit aéré (mais non venté).


En tenant les brochettes entre deux doigts, il faut vaporiser avec parcimonie l'intégralité du coeur (recto verso, en n'insistant pas trop sur le verso où est collée la patafix). 

La bombe ayant tendance à avoir un jet puissant, testez la pression du doigt sur un morceau de papier afin de "régler" votre doigt.



Il est d'ailleurs indiqué de positionner la bombe à 40 cm du support à vernir mais pour des éléments aussi petits que ces origamis, la portée de la bombe apparaît trop éloignée.



Il sera plus judicieux de projeter doucement le produit et de laisser sécher les couches (12h de séchage entre les projections de produit) plutôt que de "noyer" vos origamis. D'autant que le produit aura tendance à couler et à faire des paquets disgracieux. 


Pour le séchage, suspendez vos piques sur un fil avec des épingles à linge ou utiliser un support comme de la mousse de fleuriste.

De mon côté, j'ai mis 3 fines couches de produit pour le coeur qui ira sur la bague et 2 seulement pour les autres, laissant 12h de temps entre chaque passage de la bombe.

***
Réalisation de la bague.

Temps : 45 min (en comptant le temps de pliage et sans compter les temps de séchage)

On garde à l'esprit qu'il s'agit de papier, et d'un pliage qui vous a demandé minutie et patience. Par conséquent, on reste zen et détendu(e) pour la réalisation des étapes qui suivent ;)


1/ - Broder des perles sur le coeur.

Choisir un des coeurs de taille "moyenne" et le décoller de sa tige.

Préparer une aiguillée de fil (et pas une aiguillée "de mauvaise couturière" comme dirait ma maman -je sais qu'elle me lit et qu'elle va sourire - donc pas 10km de fil svp), lui faire un noeud et glisser l'aiguille par l'intérieur du coeur, dé-li-ca-te-ment.


Percer le trou dans un angle que forme le coeur (par exemple, à vous de choisir) et saisir, du bout de votre aiguille, une perle de rocaille de la couleur souhaitée.


Attention, il faut une aiguille vraiment très fine. J'ai dû changer la mienne en cours de route puisque la perle restait coincée au niveau du chas.


Mettez autant de perles qu'il vous plait tout en tenant compte de la longueur que vous souhaitez border. Puis repiquez votre aiguille vers l'intérieur, via un angle, dé-li-ca-te-ment.

               

A vous de jouer pour embellir votre coeur en origami de perles de rocaille. J'ai choisi de ne pas le rebroder sur tous les contours mais de seulement rehausser quelques arêtes, sa pointe et son centre, afin de lui donner de l'éclat et d'accrocher la lumière.




2/- Monter le coeur en bague.

Enduire le socle de la bague de colle forte puis y appliquer le coeur en pinçant tous les éléments entre deux doigts pendant 10-15 sec.

                 

Laisser sécher, si possible en posant l'anneau de la bague sur un support de façon à ce que le coeur ne repose sur rien (et éviter que le coeur ne glisse sur la colle et sèche dans une mauvaise position).

Et voilà une bague originale et unique, à ne pas passer sous l'eau même si elle a été vernie (on évite de faire la vaisselle avec...). 

Il s'agit d'une création fragile et délicate, parfaite pour donner une touche de lumière à la main et pour faire des envieuses !
  



***

Réalisation de la broche

Temps : 1h30 (en comptant les temps de pliage et sans compter les temps de séchage)

Tout comme pour la réalisation de la bague, on reste ultra zen. Si vous avez senti des pointes d'énervement lors de la création de la bague, choisissez de ne pas faire la broche ou de reporter sa création à un autre jour.

J'ai essayé d'utiliser plusieurs techniques (pour coudre les coeurs et les installer sur les tiges métalliques, notamment), mais à vous également de trouver celle qui vous convient le mieux.

1/- Visualiser votre broche.

Avant de vous mettre à monter à tout va votre broche, je vous invite à la visualiser (moi je l'ai même dessinée avant de vous la proposer).

Pour cela, prenez chaque élément et disposez-les selon l'ordre dans lequel vous aimeriez les voir.


Il se peut qu'en cours de route, vous décidiez, parce que c'est plus simple ou plus joli, de modifier le sens d'un élément. C'est ça la créativité !

J'ai choisi de disposer les coeurs "moyens" à des hauteurs différentes, le coeur le plus grand surmontant les trois autres.

2/- Préparer les tiges.

Piquez des perles avec la pointe d'une tige de métal et alternez les coloris (ou pas).


Lorsque vous pensez être arrivé(e) à la bonne hauteur pour positionner le premier coeur, glissez le sur la tige (par l'ouverture qui est au dos. Attention, votre coeur est juste bloqué sur la tige mais il faudra le coudre dessus pour qu'il ne tombe pas).

Autre possibilité, si vous n'avez pas collé l'ouverture du coeur (en bas de celui-ci comme présenté au début de ce billet), vous pouvez planter tout dou-ce-ment la tige en la passant par en-dessous.


Complétez la tige de perles supplémentaires, puis refermez votre tige à l'aide de la pince à bec fin.

                            

Comme pour la bague, cousez ensuite des perles sur votre coeur tout en prenant soin de faire quelques tour de fil autour de la tige pour y attacher le coeur.


Une fois la tige terminée, attachez là au support de broche, percé de trois trous.

Chaque tige est fermée par une boucle d'un côté. Pour ouvrir et fermer cette boucle, utilisez la pince à bec fin.

                           

Et voilà une première "pendeloque" accrochée à la broche.


Procédez à l'identique avec une seconde tige, en disposant le coeur origami à la hauteur que vous avez décidée au départ. Accrochez ensuite la tige au trou opposé au premier.


 3/- Monter la broche.

Pour accentuer le côté décalé des petits coeurs, j'ai choisi de coudre la dernière tige au grand coeur.


Au choix, on peut laisser le grand coeur tel quel ou lui coudre également des perles selon la technique observée pour la bague (toujours par l'intérieur pour voir le moins de fil possible).

Ensuite, on coud l'ensemble sur le support de la broche (patience obligatoire pour cette étape, je l'avoue !). 



Et voilà une superbe broche, unique, assortie à la bague et parfaite pour rehausser un petit haut noir, par exemple.


Là encore, les précautions d'usage en matière d'origami sont de rigueur. Il s'agit d'un objet précieux et délicat, qui nécessite d'être conservé à l'abri des petits mains (d'autant plus qu'une broche, ça pique !) et si possible de l'eau (oui, même si on a passé du vernis marin, n'allez pas prendre une douche avec).

***

Mon avis sur les différents produits testés:

- le support bague : réglable, il ne permettra cependant pas de réaliser une bague pour l'auriculaire. Sa taille est faite pour des mains adultes et j'aime son design épuré. Prix mini (1,90€) pour un effet maxi avec le coeur en origami rehaussé de perles !

- les tiges en métal : faciles à utiliser, elles ont tendance à se tordre. Ce petit inconvénient peut toutefois se révéler précieux dans notre DIY puisqu'il permettra de placer correctement chaque coeur puis chaque tige par rapport à la création finale. (prix 1,60€)

- le support broche : produit bien fini avec un fermoir de sécurité. On peut regretter que les trous ne soient pas centrés et espacés à égalité par rapport aux extrémités du support. Prix sympa pour 2 fermoirs (1,60€).

- les perles de rocaille : 15 gramme de jolies perles délicatement irisées aux coloris très sympas, ça peut paraître peu, mais en réalité les boîtes sont remplies à ras bord et les perles sont très petites. Et le prix de chaque boîte permet de vraiment se faire plaisir (0,89 € !).

Petit inconvénient, les couvercles des boîtes sont assez durs à ouvrir donc je vous conseille de le faire avec patience et précaution sinon c'est l'explosion de perles dans la pièce. Les perles ne sont pas toutes de formes égales (bon pour la majorité si, quand même) donc il y a quelques surprises (minimes).

- le vernis marin: la pression est forte donc il faut vraiment faire un test "d'appui du doigt" avant de l'utiliser sur la création à vernir. L'odeur est celle d'un vernis donc je conseille de l'utiliser dans un endroit aéré, voir en extérieur. Il faut garder à l'esprit qu'un pliage origami tel qu'un coeur aura forcément des coins et recoins non atteints par le vernis, donc je suggère d'éviter l'immersion du coeur dans l'eau.

***

Alors, allez-vous vous laisser tenter par cette jolie expérience du "c'est moi qui l'ai fait" ?




Ce DIY sera complété par un autre article qui vous permettra de réaliser la parure complète en associant à la bague (je ne conseille pas forcément la broche en "total look") un joli collier et des boucles d'oreilles minutieuses.