mardi 10 mars 2015

Technique : Le papier washi, qu'est-ce que c'est ?


C'est un mot que j'emploie assez souvent et qui peut vous paraître nébuleux. Je lève donc le voile sur le "papier washi". 

Il s'agit d'ailleurs d'une erreur de ma part que d'en parler ainsi puisqu'en japonais "wa" veut dire "japonais" et "shi" signifie "papier.

Papier traditionnel japonais, le washi est réalisé entièrement à la main, de façon artisanale et ce depuis des centaines d'années (depuis le VIIème siècle) !

Historiquement, il est né de la rencontre entre les techniques chinoises du "papier de soie", l'imprimerie, l'écriture et la culture japonaise.



C'est avec l'écorce du mûrier à papier qu'est réalisé le papier washi. 

Travaillées avec savoir-faire et patience, les fibres permettent au washi de présenter des qualités incomparables : solidité, légèreté, souplesse et grande résistance aux plis, aux déchirures et à toutes sortes de manipulations (la colle ne le fait pas gondoler, le marouflage sur de grandes surfaces ne le déchire pas, l'absence de trame particulière lui permet d'être utilisé pour de multiples techniques).

Pour découvrir les étapes de la création du washi, je vous invite à suivre ce lien ou pour encore plus de détails, celui-ci.

Une fois que la feuille de washi est créée, elle est décorée avec des motifs traditionnels inspirés de la nature (les fleurs de sakura par exemple), des animaux (libellules, poissons, kokeshi...) ou des motifs très graphiques (comme des vagues).

Les motifs sont imprimés selon la technique de la sérigraphie. Les artisans réalisant ces merveilles appliquent successivement les couleurs afin que les motifs se révèlent.

Depuis la fin de l'année 2014, certaines feuilles de washi ont été classées au patrimoine mondial culturel immatériel.

***

Pour vous fournir en washi, mes petites adresses:

- La librairie Junku à Paris

Mais si vous voulez partager les vôtres, je suis aussi preneuse !

Et vous, connaissez-vous cette fabuleuse matière ? Et qu'en faites vous ?