vendredi 13 février 2015

Test et DIY : Pour le carnaval, créez votre masque façon art déco.

La saison du Carnaval est ouverte et peut continuer jusqu'à fin avril. 

En partenariat avec CREAVEA, je vous propose aujourd'hui de créer votre masque de carnaval façon art déco. 

Une création très chic qui pourra aussi servir de décoration si vous n'envisagez pas de vous déguiser ! Et si le thème de la soirée déguisée est "le noir et le blanc", ça marche aussi !

Le Matériel


- un masque à customiser, blanc de préférence.
- des rouleaux de masking tape assortis.
- des planches de stickers Peel Off, de sbordures de préférence. J'ai choisi d'utiliser cette planche blanche ainsi que celle-ci argent. La marque Maildor en propose un large choix.
- des ciseaux, de préférence une paire de précision.

***

Comme vous pouvez le constater, ce DIY ne requiert pas énormément de matériel et le coût de l'ensemble est relativement modique.

Comptez une plage de 2h de votre temps pour réaliser cette création, afin d'être sûr(e) de bien choisir vos assortiments et de peaufiner les finalisations.

***

Etape 1: Préparez votre projet.

Commencez par ôter l'élastique du masque afin qu'il ne vous gêne pas dans vos mouvements et dans l'application du masking tape.


Définissez ensuite les coloris et les masking tape que vous allez utiliser. Pour ma part, je privilégie 2 à 3 couleurs maximum (sauf si le projet se veut très coloré ou adopte des harmonies qui permettent un assortiment plus large) et j'ai opté pour ces deux rouleaux aux motifs très "art déco".

Le graphisme de ces deux papiers autocollants m'inspirant, j'ai immédiatement visualisé le rendu de mon projet et l'harmonie qui pouvait en découler. J'ai donc écarté volontairement les autres rouleaux pré-sélectionnés.



Etape 2: Faire des essais.

Le masque que j'ai choisi a une finition en plâtre qui le rend bien rigide et dont la surface est lisse, propre et ne craignant pas les "collages/décollages" du masking tape.

L'avantage indéniable du matériau qu'est le masking tape (ou MT) est qu'il s'agit d'un papier déchirable (mais personnellement je préfère le découper pour plus de netteté) et repositionnable.

Pour cette étape, je vous invite donc à essayer de visualiser le rendu de votre duo de MT en collant des bandes sur le masque afin de déterminer leur position : horizontales ou verticales, à gauche ou à droite selon le motif, en alternance ou pas, etc.

    


L'avantage de choisir un MT en accord avec le fond de votre support permet aussi de moins s'embêter avec d'éventuelles petites superpositions lorsque vous reliez deux morceaux. Si votre MT est d'un autre coloris, il faudra peut-être songer à préparer votre masque en le peignant légèrement de la même couleurs afin que le fond s'accorde au mieux.

Etape 3 : Recouvrir entièrement le masque de MT.

J'ai choisi de recouvrir le masque par moitié avec un premier MT aux motifs de coquille que je fais coïncider.


On détermine une ligne fictive au centre du masque, le long du nez environ, et on pose sa bande de MT.

On déroule le plus droit possible et on découpe en laissant un petit morceau qu'on rabattra sous le masque.


Le MT est repositionnable, comme je l'ai dit plus haut, ce qui vous permet de revoir son position sans abîmer le support. Sa relative souplesse vous permet également d'épouser les courbes du masque sans trop de petits plis, à lisser au mieux ensuite.


On n'hésite pas à recouvrir l'oeil et le trou pour l'élastique. Après quelques incisions avec les ciseaux, on rabat derrière les morceaux de MT en trop.


Si vous observez un chevauchement trop important des bandelettes, surtout lorsque vous arrivez sur la partie basse du masque, n'hésitez pas à les faire plus courtes. Vous aurez moins de mal à faire coïncider les motifs et surtout, il y aura moins de pli.

                               

Pour recouvrir la "couronne" du haut du masque, il faut procéder en plusieurs étapes.

Pour la base, on utilisera une bandelette longue qui recouvre les échancrures des pointes de la couronne.

                                    

A l'aide des ciseaux fins, vous ferez ensuite une entaille au centre de l'échancrure et rabattrez ensuite le papier autocollant sur l'arrière du masque.


Il est assez difficile de suivre la ligne médiane que l'on s'est fixée pour délimiter la moitié du masque, surtout lorsqu'on veut que les motifs du MT coïncident.

                                      

Qu'à cela ne tienne, le MT étant repositionnable, il vous suffit de relever tous les bords de bandelettes qui dépassent et de découper le plus droit possible (pas simple, je l'accorde puisque le masque est courbe. Mais pas d'inquiétude, les finitions de la décoration de votre masque empêcheront de voir les raccords).


On passe ensuite à la seconde moitié du masque à recouvrir avec l'autre rouleau de MT choisi.


Comme pour la première moitié, on essaie de se caler sur la ligne centrale mais si certaines bandelettes dépassent légèrement, il sera toujours temps de découper à la fin pour régulariser le trait.


Et on colle.....pour ma part, j'ai choisi d'alterner les motifs afin que les "ronds" ne soient pas tous en colonne.

                                   

Petite astuce : lorsque vous redécoupez votre bandelette de masking tape, conservez les petites chutes. Elle vous aideront à combler quelques trous ici et là.

                                  

Comme pour la première moitié du masque, on égalise les bandelettes de MT au centre.

On pense également à "re-percer" les trous d'attache de l'élastique.

Et voilà l'étape de couverture du masque terminée. On passe à la phase de déco !



Etape 4 : décorer le masque avec des stickers Peel Off.

Pour commencer, je choisis la planche de frises autocollantes argentées. Les frises sont fines, variées et chaque motif est généralement en double sur la planche. 

Le MT étant légèrement "plastifié", les Peel Off ne colleront pas immédiatement et définitivement sur la surface du masque, si vous ne revenez pas sur le collage. Pour fixer définitivement la frise, il faudra repasser plusieurs fois dessus avec le doigt afin d'insister. C'est un avantage majeur pour étudier le positionnement de vos décorations.


J'opte pour une frise de "coeurs" en colonne. Je ne la décolle pas complètement de son support parce que 1/- je ne suis pas sûre de l'utiliser en entier et 2/- j'avoue que c'est un peu pénible/pas pratique à recoller, surtout si la frise est très découpée.


                                          

Je dépose donc délicatement la frise sur la ligne médiane du masque, celle qui fait la jonction entre les deux types de masking tape, et je "déroule" au fur et à mesure, pour découper ensuite lorsque je suis arrivée en bas.


Pour les contours du masque (sauf les contours de la couronne) et afin de lui donner de la brillance et un petit relief sympa, j'opte pour la frise de losanges. Il faut veiller à ne pas trop surcharger le masque en fonction des motifs de MT choisis. C'est carnaval mais quand même....restons harmonieux !

                                      

Les deux frises du même motifs seront utilisées. La frise a l'avantage d'être assez souple pour suivre les contours, en creux comme en bosses.


Pour rehausser les contours de la couronne, j'opte pour une frise d'anneaux blancs (l'autre planche de Peel Off) que je vais découper et dont je vais orner le côté décoré du masking tape noir.

                                       

Il faut s'arranger avec les motifs et donc on peut découper les traits entre les anneaux s'ils ne nous conviennent pas.


Pour le côté décoré de masking tape clair, je choisi le frise blanche en "hélice".


Tout comme pour la précédente frise Peel Off, je découpe lorsque ça me convient, faisant se superposer ou non les ovales.


L'idée c'est d'imaginer un décor "qui brille", un peu comme des bijoux que l'on ajouterait à la parure. Les stickers Peel Off permettent toutes les fantaisies, que l'on utilise la frise en entier ou en la découpant. A vous d'imaginer ce que vous voulez comme décoration.

Afin de surligner les frises blanches de la couronne, j'ai découpé des petits ovales de la frise argent qui se trouve sur la planche. A l'unité ou par trois afin de donner un effet "pendentifs". 

                                      

L'utilisation des ciseaux de précision est très précieuse parce qu'ils permettent, outre de découper les petits motifs, de les déposer avec soin sur votre support (ou alors vous pouvez utiliser une pince, un cure-dent, etc).

                                        

Telles des pampilles, ces mini stickers ornent la couronne avec délicatesse et un brin de brillance nécessaire à tout effet festif.


Ensuite, je me suis amusée à souligner les yeux, de deux façons différentes, puisque mon masque a deux faces, tel Janus, le dieu romain aux deux visages.


Un fin trait argent pour l'oeil côté motifs en coquille. J'ai pris de longs morceaux mais après quelques heures, il s'avère que les traits sont trop grands et les courbes de l'oeil trop importantes pour conserver le sticker collé. Je vous invite donc à souligner l'oeil de petits traits. C'est plus long mais cela garantira la stabilité de votre création.

                                  

Un petit coeur issu des restes de la frise utilisée au tout début de notre phase déco, et le coin de l'oeil s'orne d'un petit supplément précieux.

                                  

Et enfin un tout petit rond pour finaliser le coin interne de cet oeil.

                                     

Enfin, il reste l'autre oeil à parer. Une multitude de petits ovales à déposer de la pointe de vos ciseaux de précision vont souligner le contour du trou. Pas simples à enlever de la planche, il s'agit là d'un petit travail de patience et de minutie qui vous permettra d'obtenir un très joli résultat.

                                     

Pensez enfin à remettre en place l'élastique initialement enlevé ou à le remplacer par un élastique de couleur noire afin d'uniformiser l'ensemble.


***

Le résultat de ce DIY vous permet d'obtenir un masque hors du commun et très personnalisé, issu de votre imagination et de votre goût pour l'assemblage de motifs et de coloris. 

Je relève très peu de points "négatifs" à l'usage de ces matériaux, si ce n'est :

- les petites difficultés à décoller les tous petits éléments Peel Off de leurs planches.

- l'élastique assez "grossier" du masque, mais qu'il est fort possible de changer.

- en outre mon tutoriel ne s'adresse a priori pas aux enfants (du moins les plus petits), puisqu'il faut une certaine précision et un peu d'adresse.


Les avantages liés à ce test / tutoriel:

- un coût très bas lié au peu de matériel utilisé (compter entre 3 et 4€ par rouleau de MT et pour le masque, environ 1,50€ pour chaque planche de Peel Off, soit un total d'environ 12€ en moyenne).

- une séance ré-créative relativement courte (2h environ) et donc à caser facilement.

- des matériaux simples d'utilisation, souples, ne nécessitant pas de temps de séchage, pour un rendu quasi immédiat.

- une foule de possibilité au regard des MT disponibles sur le marché, des formats de masques vendus par CREAVEA et des types de frises Peel Off.



Voilà donc mon test et mon DIY qui y est attaché, sur le thème du carnaval, mais aussi du théâtre, du déguisement, du noir et du blanc et de l'art déco...



A venir, un autre article (je vous gâte, hein ?!), usant d'un autre masque et d'une autre technique pour l'embellir.

Ça vous a plu ?