lundi 9 février 2015

Technique : Stocker et Nettoyer votre tampon gravé à la main par Rose de Biboun



Les Tampons Rose de Biboun sont gravés à la main, avec soin, patience et minutie. Ce sont des créations artisanales, ce qui fait leur originalité, leur confère un caractère unique mais également en font un objet fragile.

Les règles de base du stockage de votre tampon : afin de mieux conserver votre Tampon, je vous conseille de le stocker à l’abri de la poussière, de la chaleur et de tout objet coupant, salissant ou lourd.

La gomme utilisée est en effet fragile. Elle peut durcir et se craqueler sous l'effet d'une chaleur trop intense ou prolongée. Et un simple coup d'ongle suffisant à l'entamer, il serait dommage que les motifs patiemment gravés "sautent" parce qu'un de vos outils, un livre ou tout autre objet est malencontreusement tombé dessus !

Le nettoyage du tampon gravé à la main.

Comme tous les tampons, il est nécessaire d'opérer un nettoyage régulier de la surface encrée. Toutefois, le tampon gravé à la main étant plus fragile que ceux créés industriellement (comme le tampon silicone par exemple), il faut redoubler de prudence.

Vous pouvez utiliser les produits spéciaux vendus pour l'occasion mais sans jamais frotter ensuite avec un chiffon à la trame rugueuse et épaisse. 

Dans l'idéal, voici la technique à adopter : utiliser un chiffon fin (moi je prends de l'essuie-tout) et de la gomme mie de pain.

Ici, le tampon est sans socle parce qu'en cours de gravure et de montage, mais la technique reste la même que pour un tampon monté sur bois.



Une fois que vous avez encré votre tampon (à la façon dont c'est notamment expliqué ici), votre motif reste coloré. 


Afin d'éviter un encrassage inutile, le dépôt de plusieurs encres et la multiplication des colorations de vos impressions successives, je vous invite tout d'abord à tamponner le tampon sur le papier absorbant essuie-tout.


On appose le tampon sur le papier sans frotter, histoire d'enlever le surplus d'encre encore frais.


Puis on essuie légèrement à l'aide du même papier, sans appuyer trop fort, sans frotter avec insistance (surtout si votre tampon comporte des motifs tout petits comme des points sur les i) et dans le "sens du motif" (un trait qui va de haut en bas, on ne le frotte pas de gauche à droite, meilleur moyen pour casser la gomme).

                                   

La couleur s'est estompée mais il arrive que certains motifs soient difficiles à nettoyer simplement avec du papier absorbant. C'est pourquoi il est préférable d'utiliser la gomme mie de pain.


On commence par découper un morceau de la gomme (avec un cutter) pour n'en prélever qu'un bout (il n'est pas utile de se servir de toute la gomme).


On malaxe et chauffe le morceau de gomme comme de la pâte à modeler pour former une boule.

                              

En appuyant un peu on tapote légèrement le tampon.

                              


Si la boule vous paraît trop importante, vous pouvez lui donner la forme que vous souhaitez afin d'aller dans les recoins du tampon qui nécessitent d'être nettoyés. Le principe est le suivant : "la gomme nettoie la gomme" (la première étant la mie de pain et la seconde la gomme support du tampon).


                                 

Au final, votre tampon, même s'il apparaît encore coloré, est bien nettoyé. Le matériaux utilisé pour graver les tampons s'imprègne forcément d'un peu de pigments de l'encre utilisée mais n'enlèvera rien à son charme et à ses nombreuses utilisations.


En ce qui concerne l'autre gomme, la mie de pain, ne la jetez pas ! En re-malaxant votre morceau, vous auto-nettoierez la gomme de l'encre qui l'a imprégnée et pourrez la réutiliser pendant encore des mois !

***

J'espère que cet article vous aura intéressé et permis d'en savoir plus sur le nettoyage de vos tampons gravés à la main. N'hésitez pas à poser vos questions en commentaire si besoin.