jeudi 27 novembre 2014

DIY: Je pyrograve mes décorations de Noël

Rappelez-vous mon dernier article technique : en partenariat avec Creavea, je vous présentais l'utilisation d'un pyrograveur (avec quelques petites idées de DIY à l'intérieur).

Pour le billet DIY de ce mois, j'explore les possibilités de l'outil pour créer une décoration de Noël douce et harmonieuse. Ce DIY ne nécessite pas un budget astronomique (si on considère qu'on est déjà en possession du pyrographe, mais il en existe pour toutes les bourses) et je vais vous accompagner tout au long de sa réalisation pour vous livrer quelques idées faciles à créer!

***
Vous aurez besoin:



- de branchages.
- d'un pyrograveur (toutes les créations sont réalisées avec la pointe n°21, livrée généralement avec l'outil);
- de ciseaux;
- de supports en bois, balsa et/ou en cuir à décorer (vous en trouverez notamment ici);
- de masking tape dans les tons que vous souhaitez adopter pour votre décoration (j'ai choisi le rouge et le doré);
- de la ficelle (ici rouge et or);
- du ruban (le mien est en satin rouge à motifs dorés);
- du collant double face ou du scotch tout simple;
- un crayon à papier.


***

Etape 1 : on décore nos supports à l'aide du pyrograveur.

Plusieurs techniques sont possibles.

> Utiliser un tampon à motifs et un encreur gris ou noir pour appliquer une trame et s'aider pour le dessin. 

> Imprimer un motif trouvé sur le net et le reporter sur le support avec la technique du transfert (on repasse sur le dessin au crayon).


Les motifs de flocons de neiges ont l'avantage très net d'être géométriques et très faciles à réaliser avec la pointe n°21 du pyrograveur. Il suffit d'appliquer la tranche la plus longue de la pointe sur chaque trait. Pour le balsa, le voltage 12 est nécessaire pour avoir un bon marquage et l'aspect chauffé du bois autour des motifs.

Sur le cuir, l'impression préalable au tampon fonctionne aussi. Testez préalablement la chaleur du pyrograveur. Le voltage 10 est suffisant. Attention aux fumées qui se dégagent du support, elles peuvent être incommodantes.

> Dessiner ou écrire au crayon à papier.

Si on n'a pas de tampon chez soi ou que l'on souhaite laisser libre cours à son imagination, on peut également pré-dessiner ou écrire au crayon à papier, mots et motifs sur les supports.


Un joli noeud sur une découpe en balsa en forme de boule ressort immédiatement.


Ou quelques mots (ici les onomatopées chères au Père Noël ;-) ) préalablement écrits.... Les lettres arrondies sont beaucoup plus délicates à réaliser (mais pas du tout impossibles!). Usez pour celles-ci de la pointe la plus fine de votre pointe n°21 (ou d'une autre pointe si vous en disposez évidemment !).

> Laisser aller son imagination à la pointe de son pyrograveur.

Les "basiques" points de couture sont d'une facilité enfantine et embellissent immédiatement un support.

                                   

Les motifs utilisant principalement des traits droits permettent un usage simple de la pointe n°21 de l'outil. Créez paquets cadeaux et autres décorations !


Rien ne vous empêche d'écrire des mots ou les prénoms de vos enfants. Il vous faudra être minutieux et patient. Sur le cuir, vérifiez la température de votre outil pour ne pas voir la pointe s'enfoncer trop dans le support.


Enfin, pour les âmes créatives, inspirez vous de motifs scandinaves, de formes de boules de noël et n'hésitez pas à "griffonner" vos dessins, l'effet est tout aussi joli !


Etape 2: on complète et finalise la décoration avec du ruban, du masking tape et tout autre embellissement.

> Utiliser des embellissements en relief: 


J'ai remplacé ici le O de Noël par une demie sphère rouge, tout simplement collée (vous pouvez en trouver notamment ici de toutes les formes et tous les coloris).


> Compléter la décoration du support avec du masking-tape.


A noter que le motif de flocon reproduit sur les deux supports sont réalisés "à main levée". Très facile à créer, il vous suffit de faire plusieurs branches à l'aide de la tranche de la pointe n°21 et de les agrémenter de petits traits.


Etape 3 : Les décorations vont être suspendues, on détermine les attaches.

Si certains de vos supports sont troués, il vous suffira de passer un lien assorti aux couleurs que vous avez choisies, dans le trou préformé de vos décorations. Pour les éléments en cuir qui ne seraient pas percés, un outil "pose-oeillet" permet de faire vos propres trous.

Pour les décorations qui ne sont pas munies d'un trou ou qu'il est impossible de percer facilement, réalisez une boucle avec un ruban que vous collez au dos du support à l'aide de collant double face ou de scotch.



Etape 4: on installe ses décorations.

Je vous propose ici deux possibilités (mais elles sont au nombre de l'étendue de votre propre imagination et de vos envies d'utilisation des décorations !).

J'utilise d'abord une branche qui se pose couchée.



Je m'arme de toutes mes jolies décorations, aux teintes nature, rouge et or, et je m'emploie à les disposer harmonieusement tout au long de ce branchage.

                        

Liens or ou rouge et rubans de satins permettent d'attacher chaque embellissement et d'ajouter une touche discrète mais colorée au bois brut de la branche.


Pour finaliser la décoration de la branche, j'ai déposé ici et là, quelques morceaux de masking tape qui enroulent le bois et apportent lumière et couleurs à l'ensemble.

Une très jolie décoration basse qui peut servir de centre de table pour vos fêtes de fin d'année !


Pour une autre utilisation et mise en place des décorations pyrogravées, je vous propose d'utiliser un joli branchage qui tient façon "arbre".

Idéale pour les petits espaces qui ne peuvent pas se permettre un sapin gigantesque ou pour ceux et celles qui souhaitent une déco différente, ce principe vous embellira une pièce en un clin d'oeil !


J'ai choisi de "planter" ma branche dans un vase. J'ai recouvert ce dernier de papier kraft embelli de mon fidèle masking tape et du pingouin pyrogravé.


Il faut ensuite s'employer à disposer toutes les décorations de façon équilibrée.

              

Cuir et balsa se mêlent discrètement aux branches, tandis que les motifs pyrogravés ressortent, tout en délicatesse et discrétion. Des touches de rouge, d'or, apposées ici et là illuminent l'ensemble.


Et comme pour le premier décor, j'ai rajouté des petits "drapeaux" de masking tape. Ils complètent l'ensemble de la décoration sans la surcharger. On conserve ainsi la légèreté et l'élégance des décorations faites-main tout en apportant quelques touches de lumières à notre "arbre".

                          

Si vous avez des pommes de pins, déposez-les au pied du vase pour finaliser le tout !



***

Et voilà une décoration à petit prix pour immense créativité !

Gardez à l'esprit que la décoration au pyrograveur ne nécessite pas énormément de compléments: elle se suffit à elle-même. Pour réaliser ces "pampilles" très nature ou même créer des étiquettes cadeaux sur-mesure et personnalisées, la technique est parfaite !

Ludique et assez facile d'utilisation (attention, encore une fois, aux enfants !), le pyrograveur a l'intérêt double de ne pas prendre de place et de pouvoir être utilisé "sur un coup de tête" (pas besoin d'un temps de mise en place et de préparation, si ce n'est son temps de chauffe, très minime.

Enfin, mon DIY, que j'ai pris un immense plaisir à réaliser et à vous proposer, a également le mérite de pouvoir être réalisé en plusieurs fois, si vous n'avez pas la plage horaire suffisante pour tout concevoir du début à la fin. 

Une décoration pyrogravée par ici ou par là et vous arriverez vite à créer une douzaine de suspensions pour les branchages trouvés en forêt !

***

J'espère que ce DIY vous a plu, n'hésitez pas à me montrer vos propres réalisation ou à me poser vos questions en commentaires, je me ferai un plaisir de vous répondre.

Merci à Creavea pour la possibilité qui m'a été offerte de vous présenter cette technique et de vous proposer de DIY.