lundi 22 septembre 2014

Un mot, une technique : embossage à sec ou à froid (tuto inside)


Il y a des mots, des techniques, propres à certaines catégories de créatrices ou de créations. 

Je vais vous expliquer ce qu'est l'embossage à sec ou à froid afin que vous soyez plus à-même de comprendre certains de mes articles, mes descriptions de créations dans la boutique ou tout simplement pour satisfaire votre curiosité.

Je définirai l'embossage comme étant une technique liée à la papeterie permettant de donner du relief à une surface de papier. On appelle également cette technique: le gaufrage.


Elle est très utilisée en scrapbooking et je l'affectionne tout particulièrement parce qu'elle habille une surface avec classe, délicatesse et discrétion.

Quels sont les outils de base ?

- le stylet ou un outil de gaufrage trois pointes. Le premier est une pointe munie d'une petite boule, le second est un objet muni de "billes". Le stylet a ma préférence parce qu'il a une meilleure prise en main (comme un stylo) et permet une plus grande précision.

- la plaque de texture: il en existe une multitude vous permettant de réaliser des motifs à l'unité ou tout un ensemble, comme par exemple celles-ci.


Comment procède-t'on ?

On choisit un papier pas trop épais (pour commencer) et pas trop fin. Si votre surface est trop épaisse, vous aurez beaucoup de mal à y imprimer un relief. Si le papier est trop fin (comme du papier origami par exemple), il se percera sous la pression.

On détermine sur sa plaque de texture le motif qu'on veut réaliser et on appose la feuille dessus. 

Attention, le relief sera visible du côté de la feuille qui est posé contre la plaque.

Avec le stylet (il en existe avec deux types d'embouts: un fin et un plus gros. Le premier vous permettra plus de finesse et de précision si besoin), il s'agit d'appuyer sur le papier et le motif en creux en opérant des petits mouvements circulaires.



Tout l'art de cette technique consiste à essayer de ne pas déraper (on trace alors un grand trait malencontreux sur le papier...trait qui ne fait pas partie du motif), ni de percer le papier. Il faut surtout appuyer uniformément pour que le gaufrage ne soit pas lui-même décoré de "motifs" (type rayures).


Bien évidemment, il existe un matériel très varié pour réaliser des motifs fins et décoratifs.

Au-delà de la simplicité du stylet et de la plaque de texture (qui, à mon avis, doivent être les premiers achats pour se faire la main et tester, notamment si on ne pense pas en faire très souvent), il existe:

- des perforatrices qui découpent et embossent à votre place.
- des papiers magnifiques vendus déjà décorés de reliefs somptueux.
- des tables d'embossage, lumineuses ou pas, afin de voir le motif qu'on veut réaliser (telle la Shapeboss de Fiskars) et qui s'utilisent avec un stylet.
- des machines plus complexes (et plus chères) comme la BigShot de Sizzix ou la Cut-it-All de Toga.


***

Place au tuto !

Si vous souhaitez tester la technique avec les moyens du bord, je vous invite à vous munir d'une pique à brochette en bois ou d'un cure-dent. Mouillez un peu la pointe et écrasez-là doucement, de façon à ne plus avoir une pointe dure et sèche qui percerait le papier. (le bout du manche d'un pinceau fin peut tout aussi bien faire l'affaire).

Papier crème en 160 gr pour faire un premier gabarit / Carton épais pour réaliser un second gabarit / Papier gris koala en 120 gr sur lequel apposer le motif en relief.


A l'aide d'une perforatrice (ou alors en découpant un dessin avec un cutter), réalisez un motif dans un papier un peu épais. La feuille ainsi trouée vous servira de gabarit de texture.



Apposez ensuite la feuille que vous souhaitez décorer en relief sur le motif perforé.



Armez-vous ensuite de l'outil que vous avez désigné comme étant votre stylet : cure-dent à la pointe ramollie, embout de pinceau, visez juste et commencez à appuyer un peu pour délimiter les contours de votre motif.


Vous remarquerez ici que j'ai bougé ma feuille et que, de ce fait, le motif a aussi bougé. Bien tenir son gabarit et sa feuille à décorer pour éviter un effet "doublon".


Avec un embout plutôt arrondi, on parvient à mieux cerner la forme et à faire quelque chose de plus harmonieux. Libre à vous de ne repasser que les contours ou de repousser le papier sur l'intégralité du motif.

Avec un gabarit / planche de texture plus épais (ici le carton), il est conseillé de ne pas utiliser la pointe du cure-dent. Le papier, trop fin, va se percer du fait de l'épaisseur du trou du motif.


Et voici les résultats, avec, de haut en bas :

- embossage à sec/à froid avec un gabarit peu épais et la pointe d'un cure-dent.

- embossage avec un embout légèrement arrondi (et en tenant bien son support et sa plaque de texture)

- embossage à froid avec le gabarit en carton épais ET la pointe du cure-dent. On remarque que le papier n'a pas supporté et s'est déchiré.

- embossage à sec avec un embout un peu arrondi et d'infinies précautions pour un effet de relief plus marqué.


Notez que plus votre gabarit sera épais et plus votre feuille à décorer le sera également, plus les motifs seront en relief mais également plus difficiles à réaliser.

Petite astuce : pour un papier épais que l'on souhaite embosser à froid et y appliquer la technique du gaufrage, on peut essayer de le vaporiser légèrement d'eau afin d'en ramollir les fibres.


***

J'espère que cet article vous aura plu et tenté de tester la technique. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire ou en m'adressant vos questions sur rosedebiboun@gmail.com

Je vous dévoilerai dans un prochain article les mystères de l'embossage à chaud.